Le jeu sans ballon du 6 de Bielsa en possession

À Leeds United, Marcelo Bielsa joue avec un 6, pivot devant la défense. Kalvin Phillips porte la grande responsabilité de ce rôle. Il subit la plupart du temps un marquage individuel, lui laissant donc peu d’espaces pour recevoir le ballon et peu de temps pour progresser ou le transmettre. Nous allons voir en quoi ce rôle requiert une grande capacité à prendre les informations afin de lire et comprendre les situations rapidement. Ainsi, selon le contexte K.Phillips fait preuve d’intelligence dans ses déplacements et d’une forte compréhension du jeu, soit pour se démarquer, soit pour servir de leurre et libérer un espace ou même ouvrir une ligne de passe. Il faut aussi souligner le fait qu’il se déplace plus horizontalement que verticalement, avec peu de projections vers l’avant. Des récurrences sont observables dans les choix de son jeu sans ballon et dans l’automatisation de certains schémas de jeu.

  • Apporter une supériorité numérique et positionnelle face à 2 attaquants
  • Utiliser le 3ème homme pour trouver le défenseur libre
  • Anticiper la perte : Couverture préventive de la prise de risque du défenseur central
  • Exploiter l’espace entre le DC et le latéral
  • Agir comme un leurre pour créer une ligne de passe au porteur
  • Fixateur avec une ligne de passe diagonale
  • Former un jeu en triangle ou losange sur le temps de passe au latéral

Apporter une supériorité numérique et positionnelle face à 2 attaquants

Face à une première ligne de pression composée de 2 attaquants, Kalvin Phillips modifie son positionnement et vient se situer entre les 2 défenseurs centraux. Ce positionnement va permettre de relancer depuis l’arrière avec une supériorité numérique (3 défenseurs vs 2 attaquants). Ainsi ce positionnement va permettre d’étirer la première ligne de pression adverse et faciliter l’exploitation de la largeur. Il permettra aussi une occupation cohérente de l’espace (couloirs extérieurs et intérieurs) avec des distances de passes qui permettront de fixer une zone pour jouer dans une autre. Cependant, Phillips ne reste pas fixe dans cette situation, puisque si la supériorité numérique est créée au départ de l’action, elle doit rester plus haut sur le terrain. Il va donc assurer une continuité positionnelle au milieu du terrain sur le temps de passe au piston (majoritairement sur le piston droit, ce qui va lui permettre d’être sur son pied fort pour jouer vers l’avant). Il identifie le moment opportun (c’est-à-dire arriver dans la zone libre, libéré de tout marquage et à distance de passe du piston porteur du ballon) pour sortir de cet alignement et arriver démarquer dans une ligne de passe avec les épaules orientés face au jeu, lui permettant un large champ de vision et une première touche de balle dans le sens du jeu.

Utiliser le 3ème homme pour trouver le défenseur libre

Lorsque l’attaquant adverse (en infériorité numérique) empêche la transmission entre les deux défenseurs centraux par une course courbée en direction du porteur, alors ce dernier est en crise de temps et doit trouver une autre solution que son coéquipier à proximité. Leeds United cherche à trouver un joueur avec les épaules orientés face au jeu et donc face au but adverse plutôt qu’un joueur dos au jeu qui ne favorisera pas la progression du ballon. Grâce à Kalvin Phillips, le problème du pressing adverse est contourné. On joue sur ce dernier en appui qui lui va remiser sur le défenseur central libre. Cette remise, dans la mesure du possible sera souvent effectuée en 1 touche de balle, dû au marquage individuel subit par Phillips qui devra limiter son temps de possession du ballon. Le receveur sera libre de toute pression, face au jeu avec du temps et de l’espace.

Anticiper la perte : Couverture préventive de la prise de risque du défenseur central

Pour assurer l’équilibre collectif des siens, Phillips doit être connecté en permanence à tous les moments du jeu. Pour être plus clair, lorsque son équipe est en possession du cuir, il devra penser au moment de la perte du ballon. Ainsi, il assure une couverture préventive de l’espace libéré par son défenseur central. Quand un DC sort de sa zone en conduite, attiré par l’espace libre ou pour apporter un surnombre dans une zone supérieure du terrain, cela représente une prise de risque. En effet, il laisse de l’espace dans son dos qui pourra être exploité par les adversaires. Au moment où Phillips identifie ce dépassement de fonction alors un système de couverture se met en place.

Exploiter l’espace entre le DC et le latéral

Pour faire face à ce marquage individuel, Phillips va utiliser un autre positionnement faisant émerger 2 options majeures : se libérer du marquage, ou créer un espace libre dans l’axe du terrain. Il va venir s’intercaler entre le DC et son arrière latéral. Une rotation va donc avoir lieu entre le latéral qui va monter d’un cran et l’ailier qui va rentrer à l’intérieur pour tenter d’exploiter l’espace libéré ou se présenter dans le demi-espace. Si l’adversaire décide de suivre Phillips, il se fait aspirer, ne contrôle ni le couloir de jeu direct ni la zone axiale. Dans ce cas précis, Leeds qui aime renverser le jeu pour déséquilibrer son adversaire pourra jouir d’une certaine aisance pour trouver un relais à l’intérieur du jeu (autre que Phillips donc) pour aller jouer à l’opposé. Si l’adversaire limite son marquage individuel et reste dans la zone de base axiale, Philipps se retrouve libéré de son marquage et pourra tenter de trouver du jeu en triangle vers l’avant pour faire progresser son équipe.

Agir comme un leurre pour créer une ligne de passe au porteur

Une autre récurrence observée dans le jeu sans ballon de Phillips est sa capacité à se déplacer sans intention de recevoir le ballon. L’objectif étant d’aspirer un ou plusieurs adversaires pour créer un espace, ouvrir un intervalle ou encore libérer une zone et ainsi faciliter la progression de son équipe. C’est donc avoir un impact considérable sur le jeu de son équipe sans même toucher le ballon ni en avoir l’intention. Son intention de jeu se comprend notamment par sa posture et son comportement non-verbal : sens de sa prise d’informations, indications données à ses partenaires, et orientation de ses épaules (pas prêt à donner de la continuité au jeu).

Fixateur avec une ligne de passe diagonale

Kalvin Phillips joue un rôle important dans l’équilibre avec et sans ballon de son collectif. Quand Leeds conserve le ballon, il occupe la zone centrale sans forcément se défaire du marquage. Il fixe un ou plusieurs joueurs axiaux. Ainsi, le ou les joueurs fixés ne protègent plus le couloir de jeu direct. Lorsque les DC s’échangent le ballon latéralement, alors Phillips se déplace lui aussi latéralement mais pas n’importe comment. En effet il assurera toujours un alignement en diagonal par rapport au porteur de balle. Ainsi son positionnement lui permet individuellement d’être naturellement bien orienté de ¾ avec une ligne d’épaules lui permettant d’avoir un large champ de vision côté ballon. Mais ce positionnement a également une incidence collective puisque qu’il permet de garder une occupation de terrain positive avec une bonne distance de passe, ne surchargeant pas la zone du porteur de balle. Ainsi il laisse libre la zone en face du porteur ce qui va permettre à des joueurs plus hauts sur le terrain d’exploiter cet espace et créer de l’incertitude dans le bloc adverse face à ces rotations et ces mouvements hors de leur zones de départ.

Former un jeu en triangle ou losange sur le temps de passe au latéral

Ce point est la continuité du positionnement précédent. En effet, à un moment donné les centraux vont chercher à trouver un latéral sur le côté. Comme on le sait, beaucoup d’équipes déclenchent leur pressing sur ce temps de passe précis. C’est alors que Phillips va réellement se présenter à une distance de passe courte du latéral pour combiner et tenter de trouver du jeu vers l’avant. Ici, le positionnement de Phillips sera essentiel pour casser le pressing adverse, il devra avoir un temps d’avance sur son adversaire direct pour ensuite créer et garder ce temps d’avance collectivement. Dans cette recherche de jeu par les côtés, on retrouve une implication majoritaire du DC côté ballon, du latéral, de Phillips et de l’excentré, formant ainsi des positionnements en triangle ou en losange. La participation du DC leur permettra d’avoir une solution en retrait et ainsi sécuriser plus facilement la possession. Et les 3 autres plus avancés tenteront soit de trouver du jeu entre les lignes dans les petits espaces, ou exploiter la profondeur si l’adversaire a été aspiré et laisse de l’espace dans son dos. Notons que l’accentuation de la course de Phillips au moment de raccourcir la distance de passe dépend notamment de la faculté de l’adversaire à presser avec plus ou moins d’intensité. Si le danger est grand alors Phillips sera plus réactif et apportera un soutien plus important.

À la suite de ces récurrences observés dans le jeu sans ballon du 6 de Marcelo Bielsa, on comprend que certains schémas de relance et de conservation du ballon dans leur propre moitié de terrain sont automatisés par rapport au comportement et au positionnement de l’adversaire, ce qui conduira à une adaptation de chaque acteur. L’essentiel sera de garder un équilibre certain, une occupation rationnelle de l’espace, et ainsi garder des distances de passes optimales. J’ai beaucoup insisté sur le rôle de Kalvin Phillips mais cette exigence de compréhension du jeu et d’intelligence situationnelle s’applique aux 10 autres joueurs…l’équipe est un tout, complexe, où chaque mouvement et chaque déplacement induira des décisions différentes.

Kalvin Phillips

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :